Can 2021: L’Algérie au coeur d’une autre protestation

En difficulté dans cette coupe d’Afrique des nations où elle faisait office de super favori, l’Algérie n’a toujours pas marquer le moindre but dans cette compétition. Dernier de la poule E avec seulement un point, les Fennecs d’Algérie sont un à pied de retourner au bercail.

Le mental de l’équipe d’Algérie parrait atteint car, ils y vont de plainte à plainte. En effet, après tout d’abord avoir mis l’accent sur la chaleur et l’État de la pelouse de Japoma, les fennecs semble avoir trouvé autre chose sur quoi s’accrocher en cas d’élimination. Alors que la confédération africaine de football a décidé de désigner l’arbitre botswanais Joshua Bondo pour officiers la rencontre capitale des fennecs face aux éléphants de Côte d’ivoire, Côté algérien on crie déjà à la protestation.

Amine Labdi, alors manager général de l’équipe d’Algérie a signifié aux médias de son pays qu’il s’opposait à cette décision. Pour cause, côté Algérien il est reproché à cette arbitre des mauvaises décisions lors de la dernière journée des éliminatoires du mondial entre l’Algérie et le Burkina-Faso. Selon Labdi, l’arbitre a délibérément privé Riyad Mahrez d’un penalty, et n’a pas sorti le carton rouge à un joueur Burkinabé.

Une nouvelle plainte qui mettra une nouvelle fois la pression sur la bande à Riyad Marhez lors de ce match face aux éléphants. Par ailleurs, avec le mauvais état de la pelouse du complexe de Japoma à Douala, il pensé du côté de la caf de délocaliser cette rencontre au Stade Omnisport Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Affaire à suivre….

Lire aussi: 👇👇👇👇

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois + treize =