Sponsorisé

Le cas André Onana toujours indescis

juin 2, 2021 Par Steve Wilfried Yomba 0

André Onana a été suspendu 12 mois par l’Union Européenne de football association (UEFA) pour utilisation d’une substance considérée comme dopante par l’instance Européenne de football. Ainsi après avoir déjà purgé 4 mois de sa peine, André Onana a été entendu par le Tribunal arbitral du Sport ce jour pour s’expliquer et essayer de reduire sa sanction.

André Onana plaide non coupable devant le TAS

Le calvaire d’André Onana ne semble pas avoir atteint son apogée, alors que le TAS a écouté les deux parties, rien n’a encore filtré sur le résultat de ce face à face juridique entre l’UEFA et le joueur. Selon plusieurs média et surtout les organes médiatique de l’Ajax, André Onana a plaidé non coupable sur les accusations de l’organe européenne de football en declarant: « avoir pris accidentellement un cachet destiné à sa femme, qu’il avait pris pour une aspirine. »

De son côté, la defense de l’UEFA était présente devant les organes juridique du Tribunal Arbitral fu sport et ont continué à defendre leur approche. En effet, selon leux le joueur mérite une suspension de 12 mois pour avoir eu recours au produit, et rien n’est ci sur qu’il l’ai pris involontairement. De plus pour l’organe Européenne l’objectif est d’eviter les pretexte après les suspensions pour dopage et de respecter l’équité dans la sport.

Le résultat du procès est attendu



Cependant, le resultat du procès est attendu et malgré le fait qu’on annonce une réduction de prêt de 6 mois de la peine du joueur, rien n’est sûr jusqu’a present. Pour rappel poussé à la sortie par l’Ajax, André Onana est annoncé avec insistance du côté d’Arsenal. Une signature qui est conditionnée par une reduction de la peine du joueur par le TAS.

Lire aussi: 👇👇👇

Fenerbache remodélise son offre pour Vincent Aboubakar