Lionnes indomptables: Cas de corruption dans la tanière?

Après avoir passé 14 jours de préparation du côté du Cameroun, pontué deux rencontres amicales face au Sénégal, les Lionnes indomptables du Cameroun ont prit la route pour Paris hier soir où elles vont poursuivre leur préparation.

Une erreur dans la publication de la liste des Lionnes indomptables

Avant le départ, le sélectionneur national Gabriel Zabo a rendu public la liste des 26 Lionnes qui prendront part à la coupe d’Afrique des nations féminine de football. À la surprise générale, Raïssa Feudjio ne participera pas à la compétition. Cependant une erreur terrible à été observée au moment de la publication de la liste. En effet, une première liste a été publiée par la fédération camerounaise de football avec le nom de la gardienne Ongmahan.

Ensuite, quelques minutes plutard, la fédération camerounaise de football va supprimer la liste publiée. Une autre liste sortira où Ongmahan Marthe se voit remplacer sans explication par Ange Bawou. Une cacophonie inquiètante qui aurait attiré des interrogations. De plus un cas de corruption est évoqué «Elle (NDRL Ongmahan) est victime du chantage d’un membre du staff technique »

Thierry Enom qui fait des révélations sur un cas de corruption

«Je sais qu’il (Ernest Obama, NDLR) a pris ça sur lui. Mais la faute n’incombe pas à la fédération camerounaise de football. On peut confondre Enom à Enow, ça peut se comprendre parce qu’il peut y avoir erreur de frappe entre “M” et “W”; Mais On ne confond pas Bawou à Ongmahan… L’équipe nationale féminine du Cameroun est le siège de la corruption, et des chantages de toutes sortes. Certains parents sont même obligés de céder parfois leurs titres fonciers pour voir leurs filles sélectionnées.

Il y a un cas particulier actuellement, celui des gardiennes de but… Il y a un problème Ongmahan dans cette sélection nationale… Elle est toujours présélectionnée, mais pas sélectionnée, parcequ’elle subit le chantage et le harcèlement d’un membre de l’encadrement technique. Nous restons patriotes pour le moment, le temps pour que la compétition se déroule d’abord. Dans d’autres circonstances nous pourrons citer et mettre les preuves à disposition: ça ne va pas.» a-t-il déclaré sur vison 4. Des propos très inquiétants sur l’environnement de la sélection nationale féminine qui serait siège de corruption.

Lire aussi: 👇👇👇👇

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

vingt − quatre =