Sponsorisé

Sunday Oliseh encense Samuel Eto’o, Rigobert Song et Foe

juillet 1, 2021 Par Steve Wilfried Yomba 0

Malheureux Finaliste de la Can 2000 avec le Nigeria, le le capitaine du Nigeria à l’époque Sunday Oliseh s’est remémoré de cette finale hippique de Suruleru. De ce fait l’ancien joueur d’Arsenal en a profité pour encensé Samuel Eto’o, Marc Vivien Foe et Rigobert Song.

Pays hôte avec le Ghana de l’édition 2000 de la Coupe d’Afrique des Nations, le Nigéria s’est incliné à domicile au célèbre Stade de Sulurelu au 2-2 (4-3 aux tirs aux buts) face au Cameroun. Ainsi, capitaine et buteur lors de cette finale pour le Nigeria, Oliseh a parlé du parcour de son équipe et ressent encore un goût amère de cette echec: « J’ai des sentiments mitigés à propos de la CAN 2000 parce qu’en tant que pays hôte, nous avons fait de notre mieux pour nous qualifier pour la finale, mais c’était très triste de la façon dont nous l’avons perdue», a-t-il déclaré à CAFOnline.

Aussi, le joueur toujours avec les même regrets sur la défaite contre le Cameroun en finale a ajouté: « Nous avons non seulement perdu le trophée, mais c’était comme si quelque chose nous avait été enlevé. Nous nous sommes sentis tristes parce que cela aurait pu être un merveilleux cadeau pour les fans à domicile, d’autant plus que nous avions beaucoup investi dans le tournoi. »



Par ailleurs malgré cette défaite, le super eagles est resté fair-play et a donnée les clés du succès du Cameroun: « En fin de compte, ils ont remporté le trophée et ils l’ont mérité. On peut faire tout le bruit maintenant mais la coupe est la leur. Le Cameroun avait une équipe très solide. Il y avait Eto’o qui nous a donné du fil à retordre avec son rythme et également un milieu de terrain, le regretté Marc Vivien Foe, ainsi que mon ami Rigobert Song en défense centrale », se souvient Oliseh.

Lire aussi: 👇👇👇👇

Rigobert Song n’a pas compris l’attitude de Paul Leguen en 2009