Le danger plane sur l’organisation de la coupe d’Afrique au Cameroun

La confédération africaine de football a annoncé le report du tirage au sort de la prochaine coupe d’Afrique des nations. Ainsi alors que plusieurs medias annonçaient la pandémie du Covid19 comme raison, la situation infrastructurelle au Cameroun serait la véritable raison de ce report. Le danger plane à nouveau sur la capacité et la possibilité de voir le Cameroun organisé la prochaine coupe d’Afrique des nations.

Une mission d’inspection de la confédération africaine de football à eu lieu le mois dernier pour évaluer la situation des infrastructures au Cameroun compte tenu de la prochaine coupe d’Afrique des nations. Ainsi, à l’issus de cette visite si certains membres de la délégation conjointe FIFA CAF ont apprécié les efforts réalisés par le Cameroun, des réajustement ont été demandé au pays afin de respecter le cahier de charge.

Plusieurs retards observés demontrent que le Cameroun peut douter

En effet, des retards ont été observés dans diverses villes et les adéquations n’ont pas été respectées par le comité local d’organisation. À Garoua, si la situation infrastructurelle et hôtelière paraît à jour, la ville a été jugé selon certains médias inaccueillante par la confédération africaine de football. L’Aéroport international de Garoua ne respecterai pas les normes d’accueil et les hôpitaux ne sont pas encore à jour pour accueillir un tel événement. Antony Bafoe n’aurait pas supporté ces conclusions de la mission qu’il a dirigé et sa démission au sein de la Caf serait en partie à cause des ces désaccords au niveau de la Caf.

Des coiques ont aussi été observés du côté de Bafoussam où la Caf a demandé la construction de deux nouveaux stades d’entraînements plus proche des sites hôteliers qui accueilleront les équipes. De ce fait Bafang et Bangou ont été lancé pour pouvoir remplir le cahier de charge mais le temps presse et semble jouer contre le Cameroun qui n’a plus que trois mois pour livrer tout ce qui lui est demandé.

Cependant même la capitale politique Yaoundé est mis en doute par l’instance fédérale du football africain. En effet, du côté de la caf, le stade d’olembe terrain devrant abriter le match d’ouverture inquiète. En phase finition on doute du côté des bureaux de la Caf que le Stade sera livré dans les delais vu la vitesse avec laquelle les travaux sont réalisés.

Un ancien membre important de la caf parle des raisons du report qui démontre que le danger plane sur le Cameroun

Ainsi avec tout ces doutes la Caf chercherait deja une autre alternative et le danger qui plane sur le cameroun semble réel. Ainsi le pays de Samuel Eto’o pourrait à tout moment subir un revers de la confédération africaine de foot. Pour preuve, l’ancien directeur technique au sein de la CAF, Abdelmonaim Chatta, a déclaré que la decision de reporter le tirage au sort de la CAN 2021 n’a rien à voir avec la situation épidémiologique: « Le report du tirage au sort n’a rien à voir avec la pandémie. Dans ce cas-là, on aurait pu le faire par visioconférence (…) Une délégation de la CAF s’est rendue au Cameroun et a constaté que 60% des stades ne sont pas aptes à organiser les matches de la CAN. »

Lire aussi: 👇👇👇👇

Bafoussam jugé pas apte par la caf pour un match international

Bafoussam en danger, nouvelle pression de la Caf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un + sept =