Sponsorisé

Samuel Eto’o: “Je veux remettre le football de mon pays sur les rails”

septembre 23, 2021 Par Steve Wilfried Yomba 0

Le Fc Barcelone est dans une situation critique avec des conflits entre le président Joan Laporta et l’entraîneur Ronald Koeman visiblement agacé du traitement qu’il reçoit. Critiqué et Conspué, Ronald Koeman pourrait être remplacer dans les prochains jours. De ce fait, plusieurs noms circulent et Samuel Eto’o a été interrogé à ce sujet sur Cadenas Ser. L’ex-capitaine des lions indomptables a été claire. Pour lui, pour le moment l’objectif c’est de remettre le football camerounais sur les rails plutôt que d’entraîner le Barça.

Samuel Eto’o pense que même si il le voulait, vu ses origines il serait difficile qu’on lui donne le Barça

Après avoir mis fin à sa carrière en 2019, Samuel Eto’o a passé plusieurs formations dont ses diplômes d’entraîneur. Ainsi, avec les temps qui sont durs au Fc Barcelone, il a été interrogé sur la possibilité de prendre le Barça: « Si j’aimerais entraîner le Barça ? J’aime le football et j’ai passé mes examens pour devenir entraîneur, mais vous savez aussi que, venant du continent d’où je viens, nous avons plus de difficultés que les autres. Nous n’avons pas la même chance, peu importe que vous ayez été un joueur important, alors que nous avons montré que nous pouvons être égaux ou meilleurs que les autres » a-t-il déclaré. 

J’espère que je pourrai remettre le football de mon pays sur les rails

De plus, le timming ne semble pas être parfait, d’autant plus que Samuel Eto’o vient de presenter sa candidature à la tête de la fédération camerounaise de football. Ainsi, il a été claire, pour le moment il ne peut pas entraîner et il a le temps pour ça. Ainsi, l’Urgence est au Cameroun et surtout sur le plan administratif: « Je n’ai que 40 ans et j’espère que Dieu m’a réservé une longue vie dans ce monde. Je suis une de ces personnes qui pensent au jour le jour. Aujourd’hui, c’est mon travail d’aider le football de mon pays, mais je ne ferme pas la porte à l’entraînement. Je pense qu’il me restera toujours du temps. J’espère que je pourrai remettre le football de mon pays sur les rails » a-t-il defendu.



Lire aussi: 👇👇👇👇

Élection Fécafoot: Vers un duo Samuel Eto’o – Ivo Chi?