Lions Indomptables: Omam-Biyick charge sur Éric Choupo-Moting

Le problème Éric Maxim Choupo-Moting semble avoir beaucoup de furieux au sein de la Tanière des lions indomptables. Pour certains, c’est grâce à son déballage que beaucoup de choses dont l’encadrement techniques ont changé au sein des lions indomptables.

Entraîneur adjoint d’Antonio Conceiçao aucour de son mandat au sein de l’encadrement technique des lions indomptables, François Omam-Biyick semble ne pas avoir apprécié l’attitude d’Éric Maxim Choupo-Moting: « Je pense qu’il y a eu un problème de communication entre Choupo Moting et l’entraîneur. Choupo a été titulaire plusieurs fois en équipe nationale. Il n’a pas marqué de buts. Puis, il a été remplaçant. Choupo dépend de la décision de l’entraîneur. Au Bayern, quand on décide de le mettre au banc de touche, il ne déclare pas forfait. C’est pas parce qu’on n’apprécie pas quelqu’un, qu’on pense qu’on est au-dessus de l’équipe nationale. Choupo n’est pas au-dessus d’un entraîneur » a-t-il déclaré.

Pour l’ancien capitaine et attaquant des lions indomptables, au dela de l’attitude du joueur, il n’a pas montré grand chose que ce soit avant où pendant la Can:  « Il a produit quoi pendant la CAN ? Il n’a pas produit grand chose. Je pense qu’à un moment donné, il faut remettre les choses au point. Maintenant, il a décidé de ne pas jouer. C’est un cas isolé. Dans une famille, il peut y avoir des incompréhensions et certaines images montrent qu’il n’y a pas d’entente. On a vécu deux ans et demi de bonne entente et c’est normal que de temps en temps, il y ait des tensions, surtout pendant la CAN. Il y avait une grande attente du peuple camerounais sur cette équipe dont beaucoup pensaient qu’on n’arriverait pas au deuxième tour » a-t-il conclu.

Lire aussi: 👇👇👇👇

Un commentaire

  1. Décidément, l’arbitrage africain n’arrive pas à se débarrasser de ses vieux démons et continue de fausser les matchs des différentes compétitions continentales au grand dam des puristes.

    Récemment, l’arbitre Bakary Gassama a commis de graves erreurs lors de la grande explication mondialiste entre les « Fennecs » et les « Lions Indomptables », en accordant notamment un premier but camerounais entaché d’une faute sur un défenseur algérien.

    Les algériens ont beau crier au scandale, mais l’instance faitière du football africain n’a pas jugé judicieux de suspendre l’arbitre gambien qui continue d’officier des matchs sur le continent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + seize =