Sponsorisé

Elite One: Un coup de maître de l’exécutif dirigé par Samuel Eto’o?

juillet 4, 2022 Par Steve Wilfried Yomba 0

Le championnat national Elite one du Cameroun a rendu son verdict dimanche soir au stade Roumde-adjia. Avec la finale des play-offs qui mettait au prise Coton Sport de Garoua à Eding Sport de la Lekié.

Coton Sport champion du Cameroun

Dans un match d’une très grande intensité mais surtout d’un très bon niveau, le Coton Sport de Garoua a remporté le 17ème sacre de son histoire à la séance des tirs aux buts (3-2). Après un match nul de 1-1 dans les 120 minutes. Un titre qui qualifie les cotonculteurs pour la ligue des champions de la Caf qu’ils retrouveront après plusieurs années en coupe de la caf.

Engouement et affluence spectaculaire autour de l’Elite One

Cependant, le gros fait marquant de cette saison est le déroulement de ce 61ème championnat de première division au Cameroun. En effet, l’ouverture le 16 Mars dernier au MTN arena de Mbouda donnait déjà une idée de ce qui ce qu’allait être cette saison en terme d’affluence. Ainsi, bien que des rencontres etaient généralement programmées dans des stades relativement pétit, l’affluence et surtout l’engouement autour de ce championnat a rarement et été vu au Cameroun depuis plus de 15 ans. De nombreux fans ont souvent été présents au stade Annexe de Bepanda, ou encore au stade militaire souvent acquis à la cause Canon de Yaoundé.



Dimanche soir, on a donc vecu l’apothéose. Après des demi-finales relativements couru, on a certainement atteint un record au 21ème siècle dans un match d’Elite One. En effet, un peu plus de 20 000 personnes étaient présents au Stade Roumde-adjia de Garoua pour vivre le sacre de l’équipe phare du septentrion. Des images qui font certainement le tour du monde et demontrent le grand changement dans le football camerounais. Une première saison de l’exécutif dirigé par Samuel Eto’o qui se traduit en coup de maître. Les détracteurs chercheront certainement la petine épine sur le pied. Pourtant, qui aurait pu croire que le peuple camerounais veillerait jusqu’a minuit pour parler de football local? Samuel Eto’o et sa fédération avec ce changement drastique ont demontré qu’ils n’ont pas les clés mais certainement le trousseau de clé comme l’a dit Jean Lambert Nang.

Samuel Eto’o continue de donner des leçons aux sceptiques

Alors qu’il avait annoncé l’ambition de redonner au football camerounais sa grandeur avant son élection, l’ancien capitaine des Lions indomptables semble être sur le bon chemin. Bien que sa gestion est souvent considérée comme dictatoriale, ce 61ème championnat Elite One en est une preuve que beaucoup de choses ont évolué au sein du football camerounais. Seuls les apprentis sorciers pourront essayer de dire du négatif à ce sujet. Les propos de Bonaventure Djonkep, malheux finaliste en disent long: «Je suis fier de mes enfants. Je suis également content pour le football camerounais. Avec cet engouement, le football camerounais va revenir au plus haut niveau pour le bonheur de tout le monde. Bravo au public de Garoua » a déclaré le mondialiste de 1990 qui a vécu ces moments à son temps. Vivement la saison prochaine afin de faire vivre aux camerounais une saison qui s’annonce peut-être encore plus spectaculaire.

Lire aussi: 👇👇👇👇