Connect with us

Actualités

Lions indomptables : Samuel Eto’o pointé du doigt dans la destruction du football camerounais

À deux semaines des rencontres des 3e et 4e journée des éliminatoires de la coupe du monde 2026, l’incertitude règne toujours sur la situation du staff technique des Lions indomptables du Cameroun. Une décision de justice du sport vient à nouveau de jeter de l’huile sur du feu.


Obtenir les nouveaux articles par e-mail :

En effet, alors qu’il avait contesté la nomination du staff technique des Lions indomptables et tenté de trouver un consensus en proposant certaines modifications, Samuel Eto’o avait essuyé un refus catégorique du gouvernement du Cameroun. N’étant pas prêt à faire profil bas Samuel Eto’o a donc décidé de passer à l’action et nommé un staff technique en maintenant uniquement Marc Brys et ses deux assistants. Cependant la CCA CNOSC vient de suspendre cette nomination de Samuel Eto’o. Une suspension que la FÉCAFOOT est prête à accepter mais ne veut toujours pas respecter les hautes prescriptions de la Présidence de la République.

Ce qui signifie simplement que malgré la suspension des nominations du comité exécutif de la FÉCAFOOT, les dirigeants de l’instance n’acceptent toujours pas le staff technique nommé par le gouvernement de la république. Ainsi, on s’achemine progressivement vers une suspension du Cameroun des compétitions internationales. La Fédération Camerounaise de Football a d’ailleurs menacé le gouvernement dans la dernière partie de son communiqué. En effet, elle a expliqué se réserver le droit de saisir la FIFA afin d’expliquer la situation. Un acte qui pourrait entraîner une suspension du Cameroun.

Du côté du Ministère des Sports et de l’Éducation Physique, c’est calme total. Aucun acte écrit n’a plus fuité. Seul Cyrille Tollo s’exprime sur les réseaux sociaux : « Nous avons appris comme de nombreux camerounais que la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité National Olympique et Sportif du Cameroun a rendu une sentence dans l’affaire LFPC et ACFAC contre la FECAFOOT. Tout Camerounais sensé et responsable doit prendre acte de cette sentence qui annule « toutes les conséquences de droit de la résolution n° 1 contenue dans le communiqué final de la session du Comité d’Urgence de la FECAFOOT tenue par visioconférence le 8 mai 2024 portant nomination des membres de l’encadrement de la sélection nationale Masculine « A » seniors Fanion. Dès lors, il en découle évidemment que le seul staff technique, administratif et médical des Lions Indomptables valable est celui désigné conformément aux Très Hautes Instructions de la Présidence de la République. » a-t-il introduit.


Obtenir les nouveaux articles par e-mail :

Par ailleurs, Dans ce dernier poste ce mercredi, le conseiller technique Nº1 au MINSEP a d’ailleurs pointé Samuel Eto’o du doigt, sur une potentielle volonté de sa part de faire suspendre le Cameroun : « L’heure n’est plus à la gesticulation stérile, à un appel désespéré de la FIFA au secours, dans l’espoir égoiste et irresponsable de voir le Cameroun suspendu de toutes les compétitions […] Et dire que certains voulaient redonner au football camerounais sa grandeur! Mais jamais notre sport roi n’a été autant au ras des pâquerettes ! Dans toute son histoire, jamais le football camerounais n’a été autant traîné dans la boue ! Et qu’on le veuille ou non, l’histoire retiendra que c’est sous le règne d’un reformateur de façade que s’est déroulée l’opération de démolition de ce que les Camerounais ont de plus cher, les Lions indomptables et leur football. On peut donc se poser légitimement ma question de savoir si nous sommes toujours dans un combat sportif. La réponse est non. Les enjeux sont désormais éminemment politiques, mais restons dans le football pour l’instant » a-t-il conclu.

Le Cameroun n’a plus que cette semaine pour résoudre cette affaire. En effet, les joueurs attendent les convocations à la fin de cette semaine, soit 15 jours avant le match. Plusieurs sources proche de la FÉCAFOOT annoncent une nomination d’un staff par intérim pour les deux matchs de qualification du mondial 2026, pour ce mois de juin. Si la précédente nomination a été rejetée par le CCA CNOSC, on se demande donc sur quel base la prochaine sera validée.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

More in Actualités

P