Lions indomptables: Après Qatar 2022, les projections

Après leur élimination au premier tour la coupe du monde Qatar 2022, les Lions indomptables du Cameroun ont regagné Yaoundé depuis samedi dernier. Avec une victoire de prestige face au Brésil, on peut désormais se projeter sur les échéances futurs de la sélection nationale du Cameroun.

Rigobert Song devra aborder les prochaines échéances en pensant au mondial 2026

Partis pour rester, il faudra donc être plus professionnel pour Rigobert Song et son staff technique. C’est dès aujourd’hui qu’il faut se préparer pour la prochaine coupe du monde qui aura lieu en été 2026. L’Afrique aura neuf (09) représentants directs, et un barragiste pour cette coupe du monde à 48 équipes. Ce qui simplifiera certainement les éliminatoires de la coupe du monde dans la zone CAF, et le Cameroun devrait avoir plus de chance de se qualifier pour la compétition.

Avant cela, il y aura deux coupes d’Afrique des nations (2023 et 2025) et les jeux olympiques de Paris en 2024. Les Lions indomptables disputent actuellement la phase éliminatoire de la coupe d’Afrique des nations 2023, qui aura lieu en janvier 2024 en Côte d’Ivoire. En mars 2023, la sélection nationale disputera sa deuxième rencontre dans ces éliminatoires face à la Namibie. Rigobert Song et son staff technique devraient déjà composer l’effectif en pensant à la prochaine coupe du monde, et en rajeunissant certains postes clés de la sélection.

Il faudra s’appuyer sur une défense jeune pour se projeter vers ces compétitions et s’inscrire dansa durée

Alors que Nicolas Nkoulou a montré des limites dans ce mondial, on devra déjà décider de tourner la page et penser à des jeunes qui pourraient s’inscrire dans la durée en sélection nationale. Si Jérôme Onguéné retrouve du temps de jeu avec Eintracht Frankfurt, Evan Ndicka accepte rejoindre la sélection, Oumar Gonzalez continue de performer avec Ajaccio, et avec des certitudes de Jean-Charles Castelletto, Enzo Ebosse et Christopher Wooh, il y a de quoi avoir des ressources pour composer une charnière centrale de haut niveau chez les Lions indomptables.

Âgé de 31 ans, et evoluant dans une ligue exotique, il faudra déjà se projeter sur celui qui pourra succeder à Faï Collins sur le flanc droit de la défense des Lions indomptables. Gagnant en maturité avec Montpellier, Enzo Tchato semble représenter, le successeur désigné du champion d’Afrique 2017. Aussi, on peut analyser la situation de Sacha Boey afin d’avoir une grande compétition sur se flanc droit de la défense. Au milieu de terrain, le Cameroun ne manque pas de ressources, et devrait eviter de faire jouer des joueurs sans minute de jeu en club. Ainsi, des jeunes comme Steve Mvoué, Carlos Baleba (18 ans), Ambina (20 ans) et pourquoi pas Kaïba Djawal (19ans) frappent à la porte de la sélection nationale. Ainsi, si l’on veut se projeter sur mondial 2026, il faudra miser sur ces profils de joueurs.

Le chantier semble costaud à la pointe de l’attaque

Le chantier reste plus vaste, au niveau de l’attaque des Lions indomptables. Avec un Eric Maxim Choupo-Moting (33ans), Vincent Aboubakar (30ans), il faudra trouver des éléments de valeur, qui pourront s’inscrire dans le projet jusqu’a la coupe du monde 2026. S’ils peuvent tenir jusqu’à la prochaine coupe d’Afrique des nations, il est difficile de les voir arriver au niveau en 2026. Il faudra donc une grosse prospection pour Rigobert Song et son staff technique afin de trouver les perles rares qui pourront prendre cette place. Tout compte fait, Rigobert Song et son staff technique devraient cesser de convoquer des joueurs sans réel temps de jeu en club avec sélection. D’autant plus que le Cameroun ne manque pas de ressources de qualité même sur le plan local.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + deux =