La Crtv aurait acheté les droits TV à la fecafoot.

La Crtv et la Fecafoot ont noué un partenariat audiovisuel pour la retransmission des compétitions organisées par la fecafoot aucours de cette saison. Ainsi, si lors des années précédentes, la valeur ajouté financière de la diffusion du football local n’a jamais filtré, la Crtv aurait versé une contrepartie à la fecafoot cette saison pour retransmettre le reste des matchs de la saison en direct.

La Crtv télévision nationale du Cameroun a reussi à acquérir les droits de retransmission des compétitions organisés par la fecafoot le 16 avril dernier. Dans ce contrat, la Crtv acquière pour une periode de 2 ans les droits de retransmission des deux championnat professionnelles Elite One et elite two, la coupe du Cameroun et Guinness Super League de football féminin. Cependant, si la rentabilité audiovisuelle du football local Camerounais n’a jamais été évoqué auparavant, investir au Cameroun nous informe que la Crtv aurait versé une contrepartie pour acquerir la retransmission de ces rencontres sur le territoire national.

En effet, la télévision nationale aurait déboursé une somme de 100 Millions de francs pour pouvoir avoir l’exclusivité de retransmission des rencontres du football local. Ainsi, selon une source proche du dossier, cette somme est uniquement pour la saison 2020-2021 et bien que le contrat est de 2 ans, il sera renégocié par la Fecafoot pour la saison prochaine. En d’autre terme, si la fédération camerounaise a un contrat plus juteux auquel la Crtv ne puisse s’aligner, elle peut decider de rompre le contrat de la deuxième année sans indemnité de rupture: « C’est donc un contrat expérimental avant la négociation l’année prochaine d’un accord en connaissance de cause » a déclaré un employé de la fédération proche du dossier.

Le championnat Elite One desormais retransmis sur Crtv

Par ailleurs, en acquerant ces droits de retransmission, la Crtv contraint les chaines locales qui diffusaient le championnat à negocier avec elle les droits de diffusion, ce qui devrait permettre à la télévision nationale de générer des revenus de son côté de couvrir pourquoi pas les depenses orchestré avec l’achat de ces droits de production et retransmission.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 8 =