Sponsorisé

Samuel Eto’o: “Être une légende ne te garantira pas le siège à la fédération”

avril 24, 2022 Par Steve Wilfried Yomba 0

Dirigé les instances fédérales du football africain n’a jamais été chose facile pour les anciennes légendes. Surtout dans des pays à forte tradition et à grande influence sur football africain. Après Kalusha Bwalya, Samuel Eto’o est une autre légende qui a brisé le signe indien du côté de la fédération camerounaise alors que Didier Drogba a échoué en Côte d’Ivoire.

Dans une atmosphère de haute tension le 9 décembre dernier, le meilleur buteur de l’histoire des lions indomptables a battu Seidou Mbombo Njoya. Une élection monumentale qui restera certainement dans les anales de tout les élections à la tête du comité exécutif de la fédération camerounaise de football avec son enorme record de suivi.

Pourtant, rien n’a été facile pour Samuel Eto’o lors de ce parcour du combattant. Malgré son statut de légende, l’ex-attaquant du FC Barcelone savait que cela ne signifiait rien: « J’étais dans un vol avec Samuel Eto’o et il m’a dit qu’on ne se réveille pas juste pour devenir président de la Fédération. Il l’a planifié pendant des années. Il a dit que le simple fait que tu sois une légende ne te garantira pas le siège » nous informe Gyan Asamoah sur une de leurs discussions. Une déclaration qui cadre avec le contexte africain où les politiciens souhaitent toujours avoir mains mise sur le football.



De plus, les mafias qui y sont installés ne garantissent pas un environnement où tout vous reste ouvert. La non-élection de Didier Drogba hier cadre avec les propos de Samuel à Gyan. Malgré son statut de légende il n’a pas pu bouger les choses du côté de la Côte d’Ivoire où des le premier tour il a été mis de côté et a ainsi vu Yacine Diallo élu pour les quatre prochaines années à la tête de la FIF.

Lire aussi: 👇👇👇👇