Fécafoot: Certains membres de l’AG 2021 contestent Samuel Eto’o

Alors qu’une session ordinaire du comité exécutif de la fédération camerounaise de football se tient actuellement du côté de Douala, Certains membres de l’assemblée générale (AG) de 2021 contestent la légitimité de Samuel Eto’o de convoquer une quelconque assise.

En effet, dans une lettre de notification adressé au secrétaire général de la fécafoot, l’avocat maitre Mbiada Jean-Paul informe à celui-ci que certains membres de l’AG 2021 ont décidé de ne peut pas prendre au travaux du comité exécutif de la fédération camerounaise de football. Pour cause, ils attaquent la légitimité de Samuel Eto’o comme président de la Fécafoot et estiment que celui-ci n’a plus les pouvoirs de convoquer une session du comité exécutif de la fédération camerounaise de football:

“Mes mandants tiennent à porter à votre connaissance qu’ils n’entendent en aucune façon prendre part à des assises convoquées par une personne qui n’a plus qualité. En effet, suite à sa condamnation à 22 mois d’emprisonnement ferme en Espagne pour fraude fiscale le 20 juin 2022, et en application des dispositions statutaires des articles 36 et 47 de la fédération camerounaise de football, Monsieur Samuel Eto’o n’est plus dès lors Président de la Fécafoot et a ipso facto, perdu la qualité de convoquer un session de son assemblée générale.”

Extrait des plaintes de certains membres de l’AG 2021 au secrétaire général de la fécafoot

Une manoeuvre surprenante, lors qu’on sait qu’il y a quelques jours, le TAS a tranché sur la légitimité de Samuel Eto’o comme président de la Fédération camerounaise de football. Dans cette notification du TAS, il a bien évoqué cette affaire avec le fisc espagnol: «Quant à l’allégation in extremis de la condamnation par une juridiction espagnole de première instance de M. Samuel Eto’o fils pour fraude fiscale le 20 juin 2022, elle apparaît, d’une part, sans aucun rapport avec la présente instance, et, d’autre part et surtout, non susceptible de remettre en cause rétroactivement l’élection de celui-ci en décembre 2021 à la présidence de la FECAFOOT. L’allégation reconnaît d’ailleurs elle même que cette condamnation pourrait rendre M. Samuel Eto’o fils ineligible, mais ne se prononce pas sur les élections passées.» lisait-on dans la sentence rendue par le TAS.

Lire aussi: 👇👇👇👇👇

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

6 + 14 =