Cameroun – Panama: Les leçons à tirer de ce match

Pour la dernière rencontre amicale avant la coupe du monde, les Lions indomptables du Cameroun faisaient face au Panama ce vendredi. Face à l’équipe d’Amérique centrale, Zambo-Anguissa et ses coéquipiers ont été tenus en echec (1-1). Voici les leçons à tirer de cette rencontre côté Cameroun.

La défense des Lions indomptables ne rassure pas

Bien que ce fut une rencontre amicale, les Lions indomptables du Cameroun ont joué un match plus où moins sérieux, avant l’ouverture du score d’Eric Maxim Choupo-Moting. Cependant, face à cette équipe du Panama (classé 60e mondial au classement FIFA), les Lions indomptables ont concédé plusieurs occasions franches. En effet, si les premières minutes ont été tranquilles et faciles à gérer pour la sélection de Rigobert Song, on a vu par moment des joueurs parfois pris au niveau du défi physique et athlétique. Le repositionnement du bloc équipe a généralement tardé a se faire, laissant nos défenseurs dans des situations de un contre un. Une situation qu’il va falloir eviter pendant la coupe du monde. Par ailleurs, le niveau physique de Nicolas Nkoulou inquiète. Il faudra peut-être penser à faire confiance à Christopher wooh qui a un excellent profil pour les duels.

Aucun centre dangeureux, venu du côté gauche en première période.

Avec Karl Toko-Ekambi, de retour en sélection après son absence, lors du rassemblement du mois de septembre, on avait Nouhou Tolo au départ de cette rencontre sur le flanc gauche des Lions indomptables. Le latéral gauche de Seattle Sounders a joué dans son registre défenseur. Très peu en vu sur le plan offensif (comme Faï Collins qui avait eu une bonne complémentarité avec Bryan Mbeumo à droite), il a reduit la variation dans le jeu des Lions indomptables. Une situation qu’il faudra regler pour éviter un jeu stéréotypé et previsible uniquement orienté vers la gauche. L’entrée de Enzo Ebosse et Georges-Kévin Nkoudou a apporté un peu plus cette variété malgré le fait que les Lions aient eu peu de maîtrise après le but tôt dans la seconde période.

La mobilité du milieu de terrain est à féliciter

Pour cette rencontre, Rigobert avait décidé d’aligner son équipe dans un 4-3-3, avec Hongla, Zambo-Anguissa et Olivier Ntcham au milieu de terrain. Un milieu de terrain avec des joueurs au dessus de la moyenne, du niveau technique généralement aligné dans les dernières rencontres. Cela facilité la fluidité dans le jeu, et le jeu vers l’avant. Une fluidité rarement observé ces dernières années chez les Lions indomptables. Il faudra néanmoins travailler le resserrement des lignes à la perte du ballon, pour moins exposer sa défense qui semble toujours en manque de repères.

Eric Maxim Choupo-Moting gagne son duel à distance face à Vincent Aboubakar

Aligné d’entrée, le capitaine des Lions indomptables Vincent Aboubakar a peut-être perdu des points face à un de ses vices. Peu efficace dans les derniers mètres, aussi peu à l’aise dans la construction du jeu, il a été remplacé au début de la seconde période. Eric Maxim Choupo-Moting a pris le relai et a directement fait la différence en permettant au Cameroun de prendre l’avantage.

De plus, le grand niveau technique du joueur du Bayern Munich a ebloui et ébahi le public camerounais qui a fait déplacement ainsi que des ses adversaires qu’on a vu au tour de lui en fin de rencontre. Propre dans ses prises de balles, ses remises et son positionnement, il certainement stoppé des doutes chez ceux qui le mettaient encore sur la touche. Une reponse qui obligera certainement Rigobert Song à ne pas s’en passer lors de l’ouverture de la coupe du monde jeudi où les Lions indomptables affronteront la Suisse pour leur premier match.

Nicolas Nkoulou pourrait être celui qui portera le brassard d’entrée face à la Suisse

De retour dans la tanière en septembre dernier, cinq ans après, Nicolas Nkoulou (78 sélections) est le second joueur le plus capé de cette sélection des Lions indomptables. Une situation qui le propulse certainement dans la tête de l’encadrement technique des Lions au niveau des leaders. Après le remplacement de Vincent Aboubakar (90 sélections), il a hérité du brassard devant Éric Maxim Choupo-Moting (67 sélections). Une preuve qu’il devient le premier vice capitaine du meilleur buteur de la coupe d’Afrique des nations 2021. Si Vincent Aboubakar ne débute pas face à la Suisse, c’est lui arborera certainement le brassard de capitaine.

(2 commentaires)

  1. TRÈS BONNE ANALYSE, IL SERAIT AUSSI IMPORTANT POUR FAI, LA REUSSITE DE SES RETRAITS OU CENTRES SURTOUT QUAND IL EST EN AVANT POSTE…NKOUDOU A FAIT UNE TRÈS BONNE ENTRÉE CONTRAIREMENT A BASSOGOG, UN NGAMALEU AURAIT CERTAINEMENT MIEUX CONTRIBUÉ…J’OSE CROIRE QUE LE STAFF TECHNIQUE DES LIONS A CACHÉ BEAUCOUPS DE LEURS POSSIBILITÉ…LE BANC EST TRÈS PROFOND, IL FAUT QUE IL SACHE EN BENEFICIER…
    BONNES CHANCES AUX LIONS…JE SUIS AVEC VOUS …DONNEZ LE MEILLEUR DE VOUS…KUDO EN VICTOIRES OU EN DEFAITES…

  2. Très belle analyse du match, le milieu a bien tourné et Hongla a fait un travail incroyable comme sentinelle devant la défense et le pressing de Zambo était incroyable. Les joueurs manquaient de rythme car ils n’ont pas eu assez de temps pour travailler certains sont arrivés mercredi je crois. Il faudra surtout garder le même milieu, jouer en bloc équipe pour ne pas laisser les espaces. Choupo Moting doit être titulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − 12 =