Sponsorisé

Vers une bataille Samuel Eto’o – Geremi Njitap pour la Fécafoot

juillet 10, 2021 Par Steve Wilfried Yomba 0

L’élection à la tête de la fédération camerounaise de football aura lieu dans les prochains mois. Malgré le fait que la campagne électorale n’est pas encore lancé, de part et d’autres, les équipes affutent déjà leurs armes. Ainsi, selon le Journal du Cameroun, Samuel Eto’o souhaite diriger le football camerounais et aura Geremi Njitap comme challenger.

Samuel Eto’o et Geremi Njitap pourraient se livrer une bataille de lions

Après une élection à nouveau annulé par le Tribunal Arbitral du Sport, la fédération camerounaise de football va de nouveau entrer dans un processus électoral dans les tout prochains mois. Véritable nerf de guerre depuis plusieurs années au sein du mouvement sportif camerounais, l’instance Fédérale de football Camerounais est à la recherche de la stabilité. Conscient de la situation, plusieurs anciennes gloires souhaitent pouvoir monter aux affaires afin de ramener de l’ordre dans la maison du football local camerounais. Ainsi après l’échec de Joseph Antoine Bell lors de la dernière élection, Samuel Eto’o et Geremi Njitap pourraient se livrer une bataille directe de lions indomptables lors de la prochaine élection.

Les textes sur les conditions d’éligibilité pourrait être la seule difficulté de Samuel Eto’o

En effet dans un papier du Journal du Cameroun ce Samedi matin, tout comme Yves Didier Drogba Tebili en Cote d’Ivoire, Samuel Eto’o a pour ambition de prendre en main les bureaux de Tsinga. Pourtant, alors que pour diver medias, l’ancien joueur de 40 ans avait financé la campagne de Seidou Mbombo Njoya lors de la dernière élection, il serait prêt à aller contre celui-ci qui sera de nouveau candidat à la tête de la Fecafoot. Cependant comme prévu dans ce genre de circonstance, les coup bas sont déjà mis en exécution afin d’eviter un challenger coriace qui pourrait dejouer les plans.



En effet, toujours selon le même journal du Cameroun dans la redaction des textes de la prochaine élection, Seidou Mbombo Njoya et son équipe songent déjà à placer une règle anti-Eto’o dans les conditions d’éligibilité. Ainsi, tout comme à la présidentielle au Cameroun, la question de la double nationalité pourrait être introduite dans les conditions d’éligibilités à la Fécafoot. Une situation qui pourrait jouer contre Samuel Eto’o qui en outre de la nationalité Camerounaise possède la nationalité espagnole. Pour rappel lors de l’élection de Tombi À Roko, alors qu’il etait secrétaire de la Fécafoot à l’époque, conscient du danger que représentait Geremi Njitap soutenu à l’époque par son coéquipier en Sélection Samuel Eto’o, il avait user de cette manœuvre et introduit une condition d’éligibilité sur l’age qui avait exclu l’ancien joueur de Chelsea de cette élection. Ainsi l’age minimum pour être candidat à la Fecafoot était passé à 40 ans.

Le Parrainage le nerf de guerre d’une élection à la Fécafoot

Par ailleurs le parrainage a toujours été d’une importance capitale au sein d’une élection dans une grande boite au Cameroun. Ainsi conscient de la situation, Seidou Mbombo Njoya se rapproche de plus en plus des hautes sphères politiques qui souhaitent le plus souvent à avoir la main mise sur le football camerounais. De ce fait, malgré le fait que toute les porte lui sont ouvertes, la force économique de Samuel Eto’o pourrait empêcher aux pompes du gouvernement à avoir cette influence sur le football local et pourrait conduire ceux là à se retourner vers des personnes plus où moins accessibles. C’est dans cette optique que le secrétaire général à la présidence de la république a reçu selon plusieurs indiscrétions Seidou Mbombo Njoya qui lui est à la recherche de ce soutien afin de ce maintenir à tout prix à la tête du football camerounais.

Lire aussi: 👇👇👇👇

Sunday Oliseh encense Samuel Eto’o, Rigobert Song et Foe

Samuel Eto’o et son histoire avec son club de coeur le Paris SG