La CAF regrette le fait d’avoir accepté de jouer à Olembe.

Le match des lions indomptables du Cameroun face au Malawi s’est bien disputé à Olembe. Néanmoins, des sanctions peuvent tomber sur le monde du football camerounais. En effet, dans une correspondance adressée à la fédération camerounaise de football, la CAF semble regretter d’avoir fait confiance au Cameroun.

Les lions indomptables du Cameroun ont bien disputé le premier match officiel au Complexe Multisport d’Olembé. Dans une rencontre bien maîtrisée, ils se sont imposé 2 à 0 grâce à des buts d’Aboubakar et Ngadeu Ngadjui. Cependant l’État du Stade préoccupe la confédération africaine de football qui semble avoir été trompé par le Cameroun. Dans une correspondance, la CAF explique avoir reçu des informations tronquées: « L’autorisation de jouer le match Cameroun – Malawi au stade Olembe a été donnée sur la base d’informations tronquées. Les informations échangées avec le Ministre en ce qui concerne ledit stade ne sont pas conformes à la réalité » a introduit son secrétaire général.

Lire aussi: 👇👇👇👇

Qualif CM 2022: Les lions indomptables s’imposent face au Malawi

Pas de spectateur et pas de journaliste, que cache t’on au Stade Paul Biya?

Dans la même lancé, Veron Mosengo regrette d’avoir fait confiance à ses equipes d’audit et soutien qu’il ne savaient pas que le stade etait toujoursen chantier:  « les informations ne rendaient pas compte du fait que le stade en question est encore à ce point en chantier, que l’accueil d’un match international comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA Qatar 2022 n’est en principe pas possible. » Dans la foulé, les sanctions pourraient suivre car il est bien écrit dans ce courrier de la CAF que les responsabilités seront établies le plus rapidement possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux + 8 =