Qatar 2022: Ce que risque Samuel Eto’o après son acte de violence

Hier, à l’issue de la rencontre entre la séléçao du Brésil et la Corée du Sud, Samuel a agressé physiquement un youtubeur algerien qui aurait deborder les bornes.

En effet, après la rencontre entre les Lions indomptables du Cameroun et les fennecs d’Algérie, certains algériens n’ont jamais digéré l’echec de leur nation au stade Moustapha Tchaker de Blida. Ce fameux youtubeur au nom de Saïd Mamouni fait partie de ces personnes qui passent partout, dans l’objectif de salir la réputation des Lions indomptables 5 fois champions d’Afrique, finaliste de la coupe des Confédérations et recordteam de participation en coupe du monde pour le continent africain.

Dans la soirée d’hier, il a tenu des propos irrespectueux qui ont poussé Samuel Eto’o à bout de ses forces mentales. L’ancien Lion indomptable a usé de violence et frappé d’un coup le youtubeur. Un acte qui peut arriver, car Samuel Eto’o reste humain. Cependant, alors que Saïd Mamouni a décidé de porter plainte contre le président de la Fécafoot, Samuel Eto’o risque une sanction financière. « Au Qatar, selon l’article 308 du code pénal, quiconque commet une agression entraînant un handicap ou une incapacité de travail de plus de 20 jours est puni d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à deux ans de prison et d’une amende de 10 000 riyals qatariens (environ 2615 euros).« 

La victime d’Eto’o n’ayant aucune blessure grave, et ayant quelques égratignures, Samuel Eto’o devrait écoper d’une amende de 500 riyals qatariens (environ 130 euros). À quelques mois du Championnat d’Afrique des nations qui aura lieu en Algérie, les rapports peuvent se dégrader entre le Cameroun et l’Algérie. D’aucun appellent à une sortie des personnalités algeriennes pour stopper ces attitudes de pleurnicheurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 − 12 =