Après Algérie-Cameroun: un silence complice des autorités algériennes?

Une situation regrettable a eu lieu lundi soir du côté du Qatar. Alors qu’il sortait du stade 974 de Ras Abu Aboud, où il a assisté à la victoire 4-1 du Brésil face à la Corée du Sud, Samuel Eto’o se voit agresser verbalement par un youtubeur algérien.

Saïd Mamouni interdit de participer à nouveau à un match de coupe du monde

Selon plusieurs médias, Saïd Mamouni puisqu’il s’agit de lui, aurait usé des propos irrespectueux et jugés racistes à l’encontre de l’actuel président de la Fédération Camerounaise de football, mais aussi ambassadeur de la coupe du monde Qatar 2022. Touché au plus fond de lui-même, Samuel Eto’o n’a pas pu se retenir. Il a usé de violence, pour remettre le voyou à sa place. Déjà sans accréditation et permission de filmer Samuel Eto’o, Saïd Mamouni avec sa posture allait déjà contre la loi du Qatar. Ainsi, il lui a été interdit, l’accès aux stades de la coupe du monde jusqu’à la fin de l’événement. Les raisons de cette interdiction formelle de la FIFA, est qu’il a attaqué verbalement un ambassadeur de la coupe du monde FIFA Qatar 2022.

Le Calme du gouvernement d’Algérie inquiète à quelques jours du Chan 2023

Alors que depuis cette défaite des fennecs d’Algérie, les algériens ne cessent de traiter le Cameroun de tous les noms, le silence du gouvernement algérien semble complice à ces actes d’un peuple qui manque cruellement de fair-play. Déjà, lors d’une cérémonie où Rigobert Song et Samuel Eto’o avait été conviés il y a de cela quelques mois, on avait vu un journaliste algérien les provoqué. À quelques jours du championnat d’Afrique des nations qui aura lieu en Algérie, on s’interroge sur les rapports entre l’Algérie et le Cameroun.

Avec ces attitudes, on doute fort de la sécurité de la délégation des camerounais qui se rendront en Algérie le pour le Chan 2023. La Confédération africaine devrait aussi réagir face à ce silence du gouvernement algérien afin de prendre des dispositions pour stopper ce comportement proche de l’antiquité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix + 14 =