Samuel Eto’o ne tarit pas d’éloges André Onana

Organisateur d’un match de gala afin de financer des projets d’ordres sociaux, Samuel Eto’o a pu réunir plusieurs icones du football au Stade San Siro de Milan. On a pu revoir en mondio-vision, des joueurs comme Francesco Totti, Andriy Shevchenko, Deco où encore Javier Zanetti pour ne citer que ceux là.

Dans un match plutôt plaisant, on s’est remémoré les qualités de certains qui n’ont apparemment pas changé. C’est le cas Wesley Sneijder qui une nouvelle fois a été passeur décisif cette fois-ci pour Filipo Inzhagi parti comme à son habitude à l’époque à la limite du hors-jeu pour tromper André Onana dans les buts. L’ancien sélectionneur des lions indomptables Clarence Seedorf a régalé. Il a tenté à plusieurs reprises de trouver Andriy Shevchenko dans la profondeur comme au bon vieux temps dans la grande équipe du Milan AC.

André Onana a écœuré les vieillards à plusieurs reprises mais a certainement perdu son duel le plus important. Face à Samuel Eto’o, Onana n’a rien pu faire car l’actuel président de la fécafoot n’a pas oublié sa feinte avant la frappe pour ajuster les gardiens comme au bon vieux temps. Buteur face à l’un des enfants sortis de son académie, Samuel Eto’o n’a pas homit de le chambrer.

Néanmoins à l’issue de la cérémonie il n’a pas tarit d’éloge le gardien international camerounais qui évoluera désormais à domicile sur ce stade de San Siro:  « Onana ? Pour moi c’est l’un des trois meilleurs gardiens du monde, sinon le meilleur. J’espère qu’il donnera beaucoup à l’Inter de Milan mais surtout beaucoup au Cameroun. Dans le football moderne, avoir un gardien qui peut franchir les lignes avec des passes de 50 ou 60 mètres est un facteur. » a-t-il déclaré.

Lire aussi: 👇👇👇👇

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − douze =