Connect with us

Actualités

Samuel Eto’o – FÉCAFOOT: Ce que la CAF peut considérer comme comportement inapproprié

Ce mercredi, dans un communiqué de son département communication, la Confédération Africaine de Football (CAF) a annoncé, qu’elle ouvrira une enquête contre Samuel Eto’o.

Cette enquête provient d’une plainte de certains acteurs du football Camerounais, contre l’actuel président de la fédération Camerounaise de football pour comportement inapproprié. Selon les statuts de la confédération Africaine de football, elle est dans son droit d’ouvrir une telle procédure, a-t-elle insisté dans son communiqué. Les comportements inappropriés selon l’instance dirigeante du football africain sont les comportements qui violent les codes d’éthique de la confédération Africaine de football et ses associations membres.


Ainsi, lorsqu’on fait un retour en arrière, Samuel Eto’o est accusé par certains membres et ex-membres de la fédération de violer le Code d’éthique de la FÉCAFOOT et de la FIFA. Son contrat avec l’entreprise de paris sportif est l’un des arguments pour les plaignants. Ces derniers jours, les pages officielles des réseaux sociaux de Samuel Eto’o placent des publicités pour l’entreprise de paris sportif 1xbet. Une sorte de promotion qui serait interdite par le code d’éthique la FIFA, de la CAF, ainsi que celui de la FÉCAFOOT, et qui peut être considéré comme comportement inapproprié par la CAF.

Par ailleurs, les récents audios, où entendait une voix attribuée à Samuel Eto’o, rassurée le président de Victoria United de pouvoir tout faire, pour aider son équipe à monter, peut être considéré comme un comportement inapproprié par la CAF, si le meilleur buteur de l’histoire des Lions indomptables venait à être inculpé. Un président de fédération ne doit jamais prendre partie pour une équipe de l’association dont il fait office de dirigeant.

À moins de deux ans de gouvernance à la tête de la FÉCAFOOT, Samuel Eto’o doit donc faire face à cette situation, alors que le Cameroun joue une place en Coupe d’Afrique le 12 septembre prochain à Garoua. Une élimination des Lions indomptables, dans ce climat, pourrait être une catastrophe pour l’exécutif dirigé par le meilleur buteur de l’histoire des Coupe d’Afrique des Nations.

More in Actualités

P