Connect with us

Football Camerounais

FÉCAFOOT: Quelques points noirs de la gestion de Samuel Eto’o

Samuel Eto’o a remporté l’élection présidentielle à la tête de la fédération Camerounais de football (FÉCAFOOT) en décembre 2021. Déjà 18 mois après nous avons analysé quelques éléments de la gestion de l’ex-attaquant vedette des Lions indomptables.


Ainsi, si nous avons débuté hier, avec les éléments modifié par Samuel Eto’o dans le sens positif, nous avons aussi détecté, quelques points noir de la gestion de Samuel Eto’o à la fédération Camerounaise de football. Entre dictature et fausse promesse, Samuel Eto’o qui a vu une grande partie du peuple Camerounais le soutenir lors de cette élection ne ferait plus l’unanimité. Au point où l’Association des clubs amateurs demande la démission du meilleur buteur de l’histoire des Lions indomptables.

Samuel Eto’o à la FÉCAFOOT: Réussite ou Échec?

Tous les contrats signés par la FÉCAFOOT ont désormais la clause de confidentialité.

Lors de sa campagne électorale, Samuel Eto’o avait présenté un projet alléchant, pour diriger la fédération Camerounaise de football. Dans ce projet, certains points ont été élaborés, dont la transparence dans la gestion des fonds et surtout les promesses de construire plusieurs Stade sur l’ensemble du territoire national. À cet effet, on a ainsi décelé quelques manquements sur la transparence. Depuis son arrivée à la tête de la FÉCAFOOT, tous les contrats sont désormais signés avec la fameuse clause de confidentialité.

Il a fallu trop de pression pour qu’on annonce le montant versé par MTN pour s’acquérir du naming des championnats pro du Cameroun. De plus, on ne connaît toujours pas le montant versé par One All Sports pour habiller la grande sélection de l’histoire du football africain. Entre autres, on attend toujours le bus promis par Samuel Eto’o, au moment de la signature de ce contrat avec l’équipementier. On ne connaît non plus pas le montant versé par Broli, pour sponsoriser les playoffs 2023, du Championnat Élite One du Cameroun. Quelques éléments qui montrent que Samuel Eto’o ne respecte pas sa promesse dans le sens de la gestion transparente.

Les équipes nationales ne gagnent plus sous Eto’o.

Par ailleurs, la gestion des équipes nationales est l’un des aspects, où Samuel Eto’o a pour le moment échoué. Depuis son arrivée, s’il a amélioré les conditions de vie des joueurs, les résultats sont malgré tout catastrophiques. Le Cameroun a terminé troisième de la Coupe d’Afrique des nations 2021, une compétition qu’il fallait gagner d’autant plus qu’elle se jouait à domicile. Bien qu’ils ont arraché la qualification pour le mondial Qatar 2022, les Lions indomptables ont plié bagages dès le premier tour avec une nouvelle fois des faits divers: « L’exclusion sans explication de Michaël Ngadeu, et le cas André Onana. ». Aussi, les Lions indomptables se retrouvent en difficulté pour se qualifier pour la Coupe d’Afrique des nations 2023, dans une poule avec des équipes comme le Burundi et la Namibie.

Dans d’autres catégories des sélections, c’est encore plus grave. Les Lions U23 se sont vu éliminer dès la phase éliminatoire de la Can u23 2023. Ils ne joueront pas par conséquent, les JO de Paris 2024. Les Lions indomptables U20 eux aussi, n’ont pas pu se qualifier pour la Can de la catégorie, éliminé par la République Centrafricaine. Pourtant vainqueur du tournoi de l’UNIFFAC, les Lionceaux U17 ont plié bagages dès le premier tour de la CAN U17. Une compétition dont ils était les tenants du titre. Les Lions A´ n’ont eux aussi pas traversé le premier tour du CHAN 2023. Des échecs à mettre au crédit de Samuel Eto’o, et surtout dans son choix des entraîneurs pour accompagner ces équipes.

À peu près deux ans et demi de la fin de son mandat, Samuel Eto’o doit renverser la situation dans ces sens, en respectant son propre cahier de charge. Il aura la Coupe d’Afrique des nations en 2024 et 2025, et d’autres compétitions pour prouver que le Cameroun peut aussi gagner avec Samuel Eto’o comme leader désigné.

More in Football Camerounais

P