Élection Fécafoot: La FIFA félicite au Burundi et pas au Cameroun

L’élection à la tête du comité exécutif de la fédération camerounaise de football a fait des heureux mais aussi des malheureux dans la monde du football. Vainqueur de celle-ci face à Seidou Mbombo Njoya, Samuel Eto’o est devenu le 17 président de l’instance fédérale du football camerounais.

Cependant, principal Challenger de Seidou Mbombo Njoya, Samuel Eto’o semble avoir fauché les attentes de la plus grande entité de football mondial qu’est la FIFA. Jusqu’à présent, aucun message de félicitations de Gianni Infantino qui pourtant avait tenu à ce que cette élection se tienne malgré le procès au TAS.

Dans le même temps, ou du moins sur la même période, s’est tenue l’élection au sein de la fédération burundaise de football qui a vu la victoire de Alexandre Muyenge. Très rapidement, contrairement au Cameroun, le président de FIFA a adressé ses félicitations au vainqueur.

Une preuve que la victoire de Samuel Eto’o a laissé un gout amère au Board du football mondial. Déjà avant cette élection, une reunion FIFA-CAF avait tenté de convaincre l’ex-attaquant du Fc Barcelone d’abandonner sa candidature au profit du président sortant. Chose que Samuel Eto’o a refusé de façon catégorique et est allé au bout de sa vision qui l’a conduit à la tête de la fédération camerounaise de football.

Lire aussi: 👇👇👇👇

L’ajout d’un flux RSS à la page d’accueil de ce site n’est pas pris en charge, car cela pourrait créer une boucle ralentissant votre site. Essayez d’utiliser un autre bloc, comme le bloc Derniers articles, pour obtenir la liste des articles de ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × trois =