Sponsorisé

Le père de Marc-Vivien Foé accuse Marie Louise Foe d’avoir tué son fils

juillet 2, 2022 Par Steve Wilfried Yomba 0

Marc-Vivien Foé a rendu l’âme le 26 juin 2003 au stade Gerland de Lyon où les Lions indomptables du Cameroun faisaient face à la Colombie. Ce match comptait pour les demi-finales de la coupe des confédérations de la FIFA 2003.

Dix-neuf années plutard, le Cameroun a commémoré comme d’habitude avec des petits messages le décès de marco. Cependant, au niveau de la famille du defunt, la guerre semble interminable entre son papa et l’épouse du joueur. En effet, invité dans une emission sur vision 4 dans la soirée d’hier, Martin Amougou Foé a accusé Marie-Louise Foé (épouse du defunt) d’avoir assassiné son fils: « Je vais vous dire un secret. Marc avait dit à Marie Louise qu’après le match il va divorcer. Ils l’ont eu (…) À minuit, elle a apporté la nourriture à Foe. Si vous étiez à ma place, vous devez faire la guerre. Ce n’est pas Marc qu’on devait tuer comme ça. (…) Quand Marc a mangé il a commencé à vomir, à faire la diarrhée» a déclaré le père de Feu Marc-Vivien Foe.

Cette déclaration paraît plutôt incohérente car les Lions indomptables du Cameroun étaient logés à l’hotel. “Généralement” lorsqu’une sélection nationale est en compétition, les joueurs sont à la charge de la fédération et se nourrissent à l’hotel. Comment est-ce possible que Marc-Vivien Foe ait pu manger un repas apporter par sa femme? Une déclaration qui n’incriminerait pas uniquement Marie-Louise Foé, mais aussi la fédération camerounaise de football. De plus, il n’est pas possible de croire où encore, de tolérer que les Lions indomptables reçoivent des visites à minuit à 24h des matchs cruciaux.



Cependant, aucun procès n’a été ouvert à ce sujet. Mais avec ces déclarations, les prochains jours peuvent donner droit à certains interrogatoire. D’autant plus que Lucien Mettomo a vu son nom citer par Amougou Foé dans cet échange sur Vision 4.

Lire aussi: 👇👇👇👇