Vincent Aboubakar: “Nous n’avons rien à envier au Brésil”

À quelques mois de la coupe du monde, le capitaine des Lions indomptables Vincent Aboubakar s’est livré au micro de la FIFA. Il a évoqué son actualité en club mais surtout la coupe du monde qui aura lieu au Qatar entre le 20 novembre et le 18 décembre 2022. Voici quelques morceaux choisis de son enterview au micro de FIFA+

“C’est (ndr la coupe du monde) une magnifique compétition, qui tient une place à part dans le cœur de tous les footballeurs. Nous sommes tombés dans un groupe difficile, avec le Brésil, la Suisse et la Serbie. Pour autant, nous n’avons pas peur du Brésil car cette équipe ne ressemble pas à celles que nous avons connues par le passé. Certes, il y a de bons joueurs mais pour aller loin dans une telle compétition, il faut un groupe soudé. Sans ce collectif, aligner les grands noms ne sert pas à grand-chose”.

“En ce qui nous (ndr le Cameroun) concerne, nous devons aborder ce tournoi dans le meilleur état de forme possible. J’espère que nous éviterons les blessures. Ensuite, on verra bien. Je ne vais pas vous dire si le Brésil va faire ci ou ça ; nous nous concentrons sur notre jeu. Je suis certain que le sélectionneur et ses adjoints vont tout faire pour que nous puissions évoluer à notre meilleur niveau. Notre équipe ne manque pas de talent et il règne un excellent état d’esprit au sein du groupe. Quoi qu’il arrive, nous tirerons tous dans le même sens.”

“Nous n’avons rien à envier au Brésil. Nous sommes une grande équipe, nous représentons un grand pays et nous avons les moyens d’aller loin. Laissons notre jeu parler pour nous. Ce tournoi va réunir les meilleures équipes de la planète. Si nous voulons être compétitifs, il va falloir bien se préparer. En 2014, les choses ne se sont passées comme prévu, car nous étions en pleine transition. Il y avait des tensions au sein du groupe mais nous avons tiré les leçons de cet épisode et nous sommes prêts à entamer un nouveau chapitre.”

“J’ai joué en Coupe du Monde à 18 ans. Je comptais parmi les benjamins du groupe à ce moment-là. Heureusement, quand je suis arrivé en France, j’ai été entouré par des gens bien. L’argent ne m’a pas changé. Même après la Coupe du Monde, je suis resté humble. Je ne me suis pas pris pour quelqu’un d’autre. J’ai continué ma carrière à Valenciennes car je ne voulais pas me précipiter. Je suis quelqu’un de calme. “

Pour rappel, le Cameroun entame sa phase de préparation ce mois de septembre. Les Lions indomptables auront deux matchs amicaux face à l’Ouzbékistan et la Corée du Sud respectivement les 23 et 27 septembre 2022. Vincent Aboubakar fera partie de ce regroupement, car il a été convoqué par Rigobert Song dns une liste rendu public lundi dernier

Lire aussi: 👇👇👇👇

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-neuf − 7 =