Fécafoot-Coq sportif: Ça chauffe toujours entre les deux parties

À quelques mois de la prochaine coupe du monde, la fédération camerounaise de football est dans une lutte interminable avec le coq sportif. Ces derniers jours, la partie de l’équipementier français a engagé plusieurs tractations dans le but de changer la donne.

Le Coq Sportif engage un lobbying avec Boris Berthold comme lanceur d’alerte

Présent au Cameroun depuis la fin de semaine dernière, le patron du coq sportif a été reçu à la présidence de la république, mais aussi au ministère des sports et de l’éducation physique. Selon plusieurs médias bien renseignés, l’objectif principal de cette visite n’est rien d’autre, que de tenter un coup de pression sur la fédération camerounaise de football compte tenu de la rupture du contrat la liant avec l’équipementier français.

Cependant, contre toute attente, le lanceur d’alerte Boris Berthold qui ces derniers temps a des prises de position péjoratives sur la fédération camerounaise de football a annoncé une négociation à l’amiable entre les deux parties. En effet, pour lui, les pressions de l’écurie française ont porté des fruits au sommet de l’Etat Cameroun qui aurait mandaté Samuel Eto’o et son exécutif de trouver une solution à l’amiable avec le Coq sportif.

Ernest Obama et Jean Crepin Nyamsi réagissent et confirment la volonté de la fécafoot de continuer avec One All Sports

Quelques heures après cette information, des personnalités proches de la fédération n’ont pas tardé à réagir. Soutien de Samuel Eto’o lors de l’élection, Crepin Nyamsi s’est montré catégorique: « Les ballets diplomatiques dans les ministères sont des aveux d’échec. La Fécafoot ne traitera plus avec le Coq Sportif. Que ceci soit clair pour tout le monde. Vous avez peur de quoi chers compatriotes et fans des lions indomptables ? Le divorce est consommé entre le Coq Sportif et la Fécafoot. Le Président Samuel Eto’o est serein et imperturbable. », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Dans le même temps, le chargé de la communication Ernest Obama a lui aussi réagi via sa page Facebook: “DÉMENTI Une rumeur largement partagée sur la toile prétend que la Fédération camerounaise de football a accepté une conciliation avec l’ancien équipementier des lions indomptables du Cameroun. J’apporte un démenti formel à cette allégation fabriquée dans le but de distraire l’opinion publique. Le contrat avec l’équipementier Le Coq Sportif a été rompu. La page est définitivement tournée. La Fédération appelle l’opinion publique à ne pas se laisser distraire par l’agitation stérile et inopportune en cours. Elle assure la famille du football qu’elle reste concentrée sur ses objectifs et déterminée à redonner au football camerounais toute sa GRANDEUR. Avec des partenaires SÉRIEUX”

Des prises de parole qui demontrent biensur la volonté de la fédération camerounaise de football de continuer dans sa lancée de départ et avancer avec One all sports. D’autant plus qu’elle viennent des sources fiables proches du président de l’instance fetière de Tsinga Samuel Eto’o.

Lire aussi: 👇👇👇👇

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 × 3 =